RETOUR SUR LA 2ème REUNION DE CABINET

C’est en présence de 27 membres de cabinets, que s’est tenue ce 17 janvier à 14h,  la 2ème réunion de cabinet.

Elle a donné lieu de riches interventions de la part des 17 membres qui ont pris la parole.    Après l’ouverture solennelle de la séance, à tout seigneur tout honneur, le gouverneur a ouvert non pas les hostilités, mais la séance.

Après la diffusion  de l’hymne national, le Gouverneur a   été le 1er à intervenir.  Après les mots de bienvenue et de remerciement à l’attention de tous  les présents,   dont certains ont fait l’effort de se déplacer   d’Oran , Constantine et Setif, le Gouverneur  a articulé son allocution sur les axes qui figurent dans son programme, à savoir la formation pour laquelle il réitère sa volonté de dispenser des séances tous azimuts, en particulier au sein des clubs, grâce notamment aux Lions Guides, dont 35  seront certifiés à l’issue de la 2 ème session qui aura lieu fin janvier à Oran.

Il a également annoncé qu’il sera organisé  au mois de mai 2020, une session de formation pour les officiels de clubs de l’exercice 2020/2021, afin qu’ils deviennent opérationnels dès l’entame de leur exercice en juillet 2020, notamment par leur initiation à l’utilisation des plates-formes Mylci et my Lions.

En matière d’effectifs, après avoir rappelé que notre district n’échappe pas à l’erosion générale qui frappe tous les districts, a annoncé que notre district a néanmoins, été renforcé par la création de 3 nouveaux clubs alors qu’un 4ème était en cours de constitution. Il a par ailleurs souligné que n’avons aucun club en statu quo à mi-janvier 2020

Le 3ème volet de son  intervention a été consacré à l’application des règles de fonctionnement de la LCI, par notre district qui seront désenveloppées par le secrétaire de district, dans son intervention subséquente.

-Hadj Tewfik Sliman IPDG et coordinateur LCIF,  a  fait un exposé sur   le rôle et les objectifs de la LCIF, en donnant quelques chiffres sur les subventions accordées aux différents districts ; il ressort que le D415 est le parent pauvre au regard du montant dérisoire dont il a bénéficié. Le coordinateur LCIF regrette que nos clubs ne sollicitent pas la LCIF   pour le financement de projets alors qu’ils ont du mal à les mener,  faute de fonds.

-Le secrétaire de District après avoir  fait lecture du PV de la 1 ere réunion de Cabinet qui a été adopté sans réserve, est revenu sur l’itératif problème des PU 101, RME et RMA. En ce qui concerne les PU 101, lors de cet exercice lionistique,  seuls 4 clubs ne figurent pas dans les données de la LCI.  Il s’agit de Constantine Help, Alger Thileli et Alger Icosium, alors que Sidi Bel Abbes Iris l’a transmis,  mais sans être  validé par LCI, ce qui nous ramène à la question recurrente de la formation des officiels de clubs qui devrait être prise en charge avant l’entame de  leur fonction. La  situation en matière d’effectifs se présente comme suit à la mi-janvier 32 clubs ; et 489 membres ce qui donne un gain nette de 55 membres et 3 clubs.

Le 3 eme point abordé par le secrétaire district était celui de l’application stricto sensu des textes de la LCI

Le s

Le secrétaire a soumis à l’assistance la proposition de l’application des dispositions de la constitution et statuts de la LCI prescrits par l’article IX « Congrès de District et élections » en particulier sa  section 6, portant « élections des gouverneurs/premier et second Vice-Gouverneur ».

-La trésorière Orida Tallaa a dressé un état  des cotisations. Ainsi en matière de cotisations nationales (District et convention nationale) sur  un  montant  prévu de  2 723 000 DA dû par les clubs, il n’ a été encaissé que la somme de 2 052 000 DA, soit un montant  de 671 000 DA à recouvrer.  La trésorière a établi un état exhaustif de la situation par club qui donne une photographie clair de la situation de chaque vis à vis du district et du SI.

Toutes les autres interventions des présidents de commission ou de zone, ont été  remarquables et certaines, ont donné lieu à des débats passionnants, débordant sur le timing ;   Radia Hail, présidente de la commission protocole a dû user de son esprit de persuasion  pour qu’il soit relativement  respecté.