Je suis venu, j’ai vu, j’ai parlé!

Cette  phrase aussi laconique que sibylline,  est une  adaptation circonstanciée de la célèbre citation prêtée à Jules Césars (VENI, VEDI, VICI) qui pourrait  s’appliquer à la 1 ere réunion de district qui s’est déroulée dans la cité de l’antique SETIFIS.

Si veni et vedi, ne semblent pas opposables, en revanche, pour ce qui est de loqui (parler),  c’est un clin d’œil aux ateliers ayant suivi la conférence sur le thème du « JE au NOUS », qui ont permis à un certain nombre de participants, d’exprimer leur propre réflexion. 

La première, des trois réunions de district, s’est déroulée à SETIF le 13 octobre 2017.

Après quelques mots de bienvenue de la présidente de zone Houria BELABED,  la Gouverneure Meriem HAMDAN a pris la parole,  dictée certes par l’usage, pour remercier le club de Setif Doyen et les organisateurs, ainsi que les participants, mais surtout, pour exprimer  d’emblée son inquiétude, sur la situation financière du district et la déperdition des effectifs; des points  qui seront développés par les intervenants subséquents. Cet état de chose fâcheux, sans être pourtant alarmiste est heureusement contre balancé par  les actions dynamiques de clubs, à l’image de Thanina et El Kenz, qui ont reçu des distinctions à cette occasion.

Amina GALOUL, trésorière du district, du précédent exercice, après avoir expliqué  l’absence de la Past Gouverneure Jalila HARCHOUI  a présenté à l’assistance, la situation de la  trésorerie du district, arrêtée  au 30 juin 2017. Bien que présentant un résultat équilibré entre les recettes et les dépenses, le rapport a été jugé insuffisant  dans le fond et la forme et conséquemment,  n’a pas été adopté par l’assemblée.

Le 1 er Vice Gouverneur HADJ SLIMANE abondant dans le sens des préoccupations de la Gouverneure, a dressé un état alarmant des effectifs, dans une analyse comparative entre  les trois districts de l’Afrique du Nord (Algérie, Maroc, Tunisie) qui établit la décroissance de notre district en matière d’effectifs.

Orida TALLAA, trésorière du District pour le présent exercice, a  révélé que la situation de trésorerie est sérieusement préoccupante, au regard du montant quasi insignifiant  des cotisations internationales réglées par les clubs. Ce retard dans le paiement des cotisations dues au siège, ont engendré la suspension de quelques clubs, qui risquent le statu quo, s’ils ne se mettent pas à jour avant la date butoir.

Salim OUKACI secrétaire général du District, a pour sa part  détaillé la situation administrative du District et des clubs, corroborant chiffres à l’appui, l’inquiétude  de la Gouverneure, sur la perte de clubs et la diminution des effectifs, au moment  où  la croissance des effectifs est  devenue un objectif prioritaire du Lions Club international. Salim a néanmoins terminé son intervention par une annonce qui a réjouit l’assemblée, en indiquant que les 7000$ US offerts par notre District, au club Lions de Ramallah (Palestine) ont permis à ce club, d’organiser une première action de dépistage qui a touché 120 enfants. Dans la foulée des annonces réconfortantes,  il a indiqué que la commission RADARD a   reçu  l’accord de plusieurs clubs   pour l’achat d’un rétinographe transportable, d’une valeur de 1 100 000 DA, qui sera mis à la disposition de tout club souhaitant l’utiliser dans ses actions.

Dalila BENAYAA,  a fait le point sur les formations devant avoir lieu aussi bien à Oran qu’à l’étranger. La coordinatrice EML a insisté  sur l’atout que représentes ces formations  qui  permettront à l’apprenant, de faire évoluer  les  compétences  dans le Lionisme, mais aussi d’améliorer ses  propres qualités personnelles.

Zohra BENMOUSSA, Docteur en Psychologie et enseignante à l’université d’Alger, a ponctué les interventions  par  une conférence  intitulée « Du JE au NOUS », inspirée du thème du Président international « LE POUVOIR DU NOUS » .  A l’issue de ce magistral exposé, les présents  se sont retrouvés dans deux ateliers, pour se  prêter avec un engouement réel,  à des débats où les pertinentes interventions ont donné lieu  des discussions passionnées,  qui ont fait de cette première  réunion de district un pari réussi.

Pour la 2 eme réunion de District, qui aura lieu  à Sidi Bel Abbes, nous disons « BIS REPETITA»